En route vers la planification des repas

Cet article est dédié à vous qui devez penser à tout, tout le temps … parce que vous êtes commis d’office au poste « pas si convoité » de responsable logistique de la maisonnée. Parce que c’est toujours à vous qu’on demande, « elles sont où les clés ? », « et ma robe bleue elle est propre ? » et bien évidemment la fatidique « qu’est ce qu’on mange ce soir ? ».  A vous qui ne vous risquez plus à demander à vos enfants ce qu’ils veulent manger parce que franchement les pâtes c’est bon mais tous les jours … ou à votre conjoint qui répond systématiquement, « là, tout de suite, je sais pas, mais fais ce que tu veux je te fais confiance » bref c’est pas eux qui vont vous aider.

Alors pourquoi pas s’y mettre, allons y planifions les repas de la semaine !

Après tout c’est un excellent moyen de garantir une alimentation équilibrée et adaptée aux goûts de chacun. Cela permet également un gain de temps et d’argent, et surtout de gagner en sérénité, ce qui disons-le n’a pas de prix.

Concrètement ça se passe comment ?

  1. Faire le tri, dans ses placards, dans son réfrigérateur et son congélateur, pour savoir ce qu’on a exactement et faire de la place avant de faire les courses.

  2. Bien connaître les préférences alimentaires de chacun : monsieur n’aime pas les champignons et adore les lasagnes, la petite adore le poulet …

  3. Faire le point sur l’emploi du temps de la semaine : mardi soir il a une réunion et rentre tard mais voudra manger un morceau en rentrant, vendredi soir on va voir un spectacle donc on aura pas beaucoup de temps de disponible pour le repas …

  4. Prévoir des menus de saison. Astuce : prévoir un même plat pour deux repas en prévoyant une quantité plus importante, ou garder une sauce pour faire des pâtes. Personnellement sur une semaine je prévois environ 6 menus, sans me dire celui là c’est lundi, celui là mardi etc. C’est plutôt une liste d’idée que je peux faire évoluer si besoin et adapter aux imprévus : Une visite improvisée chez la copine de ma fille, un gros coup de fatigue et la flemme de cuisiner ce soir. Pour vous donner des idées et pour changer un peu n’hésitez pas à feuilleter des livres de cuisines ou des blogs sur internet, installer l’incontournable application marmiton, ou à vous créer une liste sur pinterest pour envoyer vos idées à consulter le jour consacrer au menu.

  5. La liste des courses. Commencer toujours par vérifier les produits de bases et les inconditionnels de votre famille. On a tous un plat qui plait à toute la famille et qui peut être rapidement préparé au cas où, chez nous c’est le riz cantonais, celui là il n’est pas planifié mais les ingrédients sont toujours là.  Astuce : faites vos courses avec la liste des repas, cela peut permettre de la modifier en cas de belles promotions ou d’envie soudaine au magasin.

  6. Faites vos courses. Là tout dépend du temps que vous souhaitez y consacrer. Personnellement je les fais en plusieurs fois, les courses dites « de bases » au drive, pour tout ce qui est lourd notamment, eau, le lait … Comme je suis très bio, je passe au magasin bio pour le reste avant d’aller les récupérer. La viande chez le boucher en profitant des colis familiaux (on congèle en arrivant) une fois par mois. Et on essaie d’aller sur le marché le dimanche, c’est toujours agréable.

  7. Et maintenant, en cuisine. Astuce, dès que vous faites un plat en sauce, n’hésitez pas à en prévoir plus, vous pourrez en congeler une partie et cela peut vous sauver un soir ou vous rentrez, exténué…

A vous de jouer …