Le froid commence à s’installer et je suis arrivée à saturation des légumes d’été, aubergines, tomates et autres poivrons. J’ai envie de plats qui réchauffe le soir, de bonnes soupes de légumes, de gratins, de pot au feu … et l’incontournable de la saison c’est le poireau.

Le poireau est un vieux légume mais pas oublié, il est présent dans de nombreux classiques et surtout très bon pour notre santé car :

  • peu calorique : entre 25 (cuit) et 30 (cru) calories au 100 grammes, pour les amateurs de chiffres, c’est un légume très léger apprécié lorsque l’on fait attention à sa ligne

  • riche en fibres : environ 2,5 g /100 g, alors que l’alimentation moderne en est souvent peu pourvus, il peut être utile pour faciliter le transit et augmenter la sensation de satiété. Pour les intestins fragiles, favoriser le blanc.

  • riche en vitamines (C et B9) et en minéraux (Potassium, Phosphore et Calcium), pour bien en profiter il faut manger le vert également qui en est plus pourvu que le blanc, et préférer des cuissons douces.

  • Il a un effet diurétique : il favorise l’élimination rénale, notamment sous forme de bouillon, et peut s’avérer efficace en cas de cystite

  • Il a un effet protecteur : son odeur forte provient de ses composants soufrés qui « pourraient » avoir un effet protecteur contre certains cancer notamment ceux de l’intestin et de l’estomac.

Présent sur les étals d’octobre à avril, il a également l’avantage de ne pas être très cher alors pourquoi s’en priver ?

Scroll Up