Système lymphatique stimulé, immunité boostée !

 

Vous avez certainement déjà entendu que le drainage lymphatique manuel est un soin qui stimule le système immunitaire, augmente la vitalité et contribue à détoxifier l’organisme. Moi la première quand je vous présente ce soin, qui se trouve être mon chouchou, je mets en avant ces avantages. Aujourd’hui j’ai eu envie de vous expliquer pourquoi ? Afin que vous vous fassiez votre propre avis, et ne vous contentiez pas de me croire sur parole.

 

Qu’est ce que le système lymphatique ?

 

Le système lymphatique regroupe les parties du corps porteuses de lymphe. Il s’agit des organes qui permettent le développement des cellules immunitaires (comme la rate et le thymus), des ganglions et amygdales qui vont faire un tri entre les cellules de défense et les agents pathogènes, et des vaisseaux qui transportent la lymphe dans un système parallèle au système sanguin.

Si on connaît tous l’importance du sang on connait beaucoup moins celle de la lymphe, ce liquide dans lequel « baignent » la plupart de nos cellules. Il s’agit d’un liquide incolore à jaunâtre qui entoure les cellules partout dans le corps, sauf dans le cerveau et la colonne vertébrale. La lymphe provient d’une filtration d’une partie des éléments du sang. Sa composition est ainsi très proche de celle du plasma sanguin (le sang sans les globules rouges), elle contient des globules blancs, les cellules clés du système immunitaire, des protéines, des minéraux, des nutriments et d’autres substances destinées à nourrir les cellules … Elle contient également les déchets des cellules, ainsi que des particules étrangères (bactéries, virus) par exemple.

La lymphe a plusieurs fonctions :

  • Protection : elle permet d’activer les réponses immunitaires en cas d’infection.
  • Transport des éléments nutritifs en apportant notamment les graisses absorbées dans l’intestin.
  • Evacuation : elle agit comme un filtre en drainant les excès de liquides des tissus de notre corps et en éliminant les déchets des cellules, des protéines notamment.

La majeure partie du liquide est réabsorbée dans les capillaires (petits vaisseaux), le reste est drainé dans les vaisseaux lymphatiques, ponctués de ganglions lymphatiques qui œuvrent comme des petites stations d’épuration dans notre corps, puis revient dans les veines. On pourrait les comparer à des sortes de gouttières qui recueillent l’eau de pluie des toits pour les rediriger vers les égouts.

Le système lymphatique, contrairement au système sanguin, fonctionne sans cœur, sans « muscle pompe » pour la diffuser. Les vaisseaux lymphatiques sont entourés de petits muscles qui se contractent régulièrement, en fonction de l’activité de notre corps et de notre respiration. La lymphe circule donc beaucoup mieux lorsque nous sommes en activité, elle est ralentit lorsque nous sommes au repos.

 

Qu’est ce que le système immunitaire ?

 

Le système immunitaire est un « ensemble des cellules, des tissus et des organes qui assurent la défense de l’organisme contre les agents extérieurs, notamment infectieux ». On parle de réponse immunitaire lorsque le système immunitaire se déclenche face à une maladie. Il en existe de deux types :

  • La réponse innée ou non spécifique : qui agit sans tenir compte de la maladie qu’elle combat. C’est la première ligne de défense, avec les barrières physiques (la peau, la cornée des yeux), l’inflammation, les cellules qui détruisent les corps étrangers (les macrophages et les neutrophiles), les protéines issus du complément.
  • La réponse acquise ou spécifique : qui fait intervenir des cellules « spécialisées », les lymphocytes qui peuvent soit détruire des particules étrangères, soit être responsables de la production d’anticorps.

 

Lien entre système immunitaire et lymphatique.

 

Même si le lien entre le réseau lymphatique er le système immunitaire n’est plus à démontrer, actuellement il n’y a pas eu de recherches visant à établir de manière officielle le lien entre le drainage lymphatique et le système immunitaire. Les recherches qui ont été effectuées jusqu’à présent portent sur l’efficacité de cette technique conjointement à certains traitements dans la prise en charge de certaines pathologies.

C’est dans les années 30 que le Dr Emil Vodder a mis au point la technique de « drainage lymphatique manuel » en France, avec l’aide de sa femme. A cet époque, sans recherche scientifique pour le soutenir, il a fait confiance à son instinct, partant d’une constatation simple : « 70% de l’organisme humain est composé de liquide ». Ce n’est que dans les années 60 que les scientifiques ont commencé à faire de la recherche sur le système lymphatique, et à reconnaître la technique de Vodder. Aujourd’hui on peut donc avancer que le drainage lymphatique manuel, permet au système immunitaire d’être en bonne position de défense en accélérant le transport de la lymphe, en nettoyant le tissu et les ganglions lymphatiques.

(Source : https://www.drainage-lymphatique-vodder.com/

 

Contre-indications.

 

Comme pour la plupart des massages, il existe un certains nombres de contre-indications au massage drainant. Parmi elles, des contre-indications dites absolues :

  • Hémophilie
  • Phlébites
  • Fièvre
  • Infection en phase aigüe
  • Tuberculose

Et d’autres dites relatives (qui nécessite une ordonnance médicale) :

  • Tumeur ou cancer
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance cardiaque
  • Asthme
  • Diabète non traité
  • Varice
  • Femme enceinte …

Dans tous les cas, un professionnel, avant de vous masser vous fera remplir un questionnaire médical afin de s’assurer que vous soyez en mesure de le recevoir en toute sécurité. N’hésitez pas à lui faire part de tous vos problèmes de santé ou traitements en cours. En cas de doute, l’avis de votre médecin traitant sera requis.

Il est important de préciser que le « drainage lymphatique manuel », est un terme médical, de plus il s’agit d’une marque déposée. Ce soin, qui peut être soumis à prescription médicale est réservé au masseur-kinésithérapeute diplômé. Ainsi toutes les applications thérapeutiques, pour traiter les lymphœdèmes et œdèmes veineux, les inflammations chroniques, les lésions traumatiques … sont strictement réservées à ces professionnels.

 

Toutefois il existe une autre catégorie de drainage, que l’on nomme le massage drainant, ou drainage lymphatique esthétique. Ce soin, qui est celui que je pratique, est destiné aux personnes « en bonne santé ». Il est alors plutôt prodigué dans une démarche de prévention que de traitements, ainsi que dans la recherche de résultats esthétiques. Il permet alors de lutter contre la rétention d’eau, la cellulite, d’accompagner une cure d’amaigrissement, ou de réduire les sensations de jambes lourdes.

 

Quelles sont les conséquences d’un système lymphatique ralenti ?

 

Vous l’avez compris, le système lymphatique est indispensable pour nous maintenir en bonne santé. Il nous protège des infections grâce à son rôle primordial dans la fabrication des globules blancs, et permet d’éliminer les toxines et déchets produits par les différents organes de notre corps.

La circulation de la lymphe est favorisée par la pression exercée par les muscles. Une musculature défaillante ou un manque d’activité vont donc contribuer à engorger les vaisseaux, de même qu’une lymphe trop chargée en déchets à éliminer.

Il est important de noter que ce sont les vaisseaux lymphatiques qui drainent une bonne partie des graisses apportées par l’alimentation. En cas de circulation ralentie, elles seront donc davantage stockées.

Toutes les cellules, comme tout organisme vivant, ont besoin de respirer, de se nourrir et d’éliminer leurs déchets. Quand la lymphe est trop chargée, les déchets ne sont pas bien évacués, vous allez donc avoir une forte baisse d’énergie, et à terme vous pourriez développer des troubles du système lymphatique comme un lymphœdème ou une infection par exemple.

En cas de baisse d’énergie, notre corps va nous transmettre le message de récupérer de l’énergie, nous allons donc nous sentir fatigué. Or, il est possible de mal interpréter cette fatigue et de penser, à tort, que nous manquons de sommeil, ou que nous avons besoin de trouver de l’énergie dans quelque chose d’extérieur, comme la nourriture. Cette sensation peut engendrer de faux besoins, de fausses sensations de faim par exemple, et générer des pulsions de grignotages (cela n’explique pas toutes les pulsions évidemment, il y a aussi, et parfois même uniquement un aspect émotionnel).

 

Quand doit-on stimuler notre système lymphatique ?

 

Certaines personnes n’ont rien de spécial à faire, leurs corps fonctionnent naturellement de façon optimale. Ces personnes parviennent généralement à écouter les messages de leur corps, et ont un mode de vie sain et équilibré.

Cependant notre mode de vie actuel ne favorise pas un bon fonctionnement de notre système lymphatique. En effet nous sommes de plus en plus sédentaires, et passons de nombreuses heures assises pour travailler, la mode est aux vêtements serrés qui compressent notre ventre, aux soutiens gorges à armatures qui viennent faire pression sur nos ganglions, sous les aisselles. Nous avons une alimentation de plus en plus industrielle qui n’est pas adaptée aux réels besoins de notre organisme, mais plutôt à notre besoin de gagner du temps. Et enfin nous sommes stressées, tendues ce qui est un facteur de congestion lymphatique.

 

Alors comment savoir si notre système lymphatique fonctionne bien, quels sont les signes à surveiller ?

 

Voici une liste de « symptômes » auxquels je vous recommande d’être attentive (non exhaustive) :

  • Mains et doigt gonflés, bagues serrées.
  • Ballonnement
  • Rétention d’eau
  • Surpoids et excès de graisse abdominale
  • Constipation occasionnelle et ou diarrhées
  • Fatigue chronique
  • Difficulté de concentration
  • Raideur du corps au réveil
  • Peau sèche et ou démangeaisons cutanées
  • Eruption cutanée ou acné légère
  • Faible immunité, tendance à attraper « tout ce qui traine »
  • Maux de têtes légers mais fréquents

Si vous vous sentez concernée alors ce qui va suivre est pour vous !

 

Comment stimuler le système lymphatique ?

 

Il existe des techniques qui visent à stimuler la circulation de la lymphe et donc à rebooster le système immunitaire :

 

1. L’hydratation

C’est la base puisque la lymphe est un liquide qui contient environ 95 % d’eau. Il faut savoir que nous avons environ deux fois plus de lymphe que de sang dans notre corps. Et sans eau en quantité suffisante, la lymphe ne peut pas s’écouler correctement.

Il faut boire en quantité suffisante pour couvrir les besoins de notre corps, soit minimum 1,5l par jour et la boisson la plus adaptée c’est l’eau. L’eau présente dans les aliments est également très bénéfique, tout comme les tisanes (trèfle rouge, ortie, bardane), les jus de légumes (verts) et les bouillons.

 

 2. La respiration

La respiration diaphragmatique, c’est à dire abdominale profonde, va stimuler la circulation de la lymphe. Pour cela, il suffit d’un petit exercice de respiration à pratiquer 2 à 3 minutes, 3 fois par jour.

Inspire           1 temps

Bloque           4 temps         

Expire            2 temps         

  

3. L’activité physique

Comme je vous l’ai dit précédemment, l’activité musculaire va stimuler le système lymphatique, mais il n’est pas nécessaire pour autant de faire un sport intense, ou de suivre un cours de musculation. L’idéal est sans aucun doute de pratiquer une activité où la respiration a toute sa place, comme le yoga par exemple ou simplement la marche.

 

4. Le drainage ou brossage à sec

Essayer c’est l’adopter. Personnellement j’adoooore !

Le brossage à sec va agir comme un gommage corporel, et va stimuler le système lymphatique. Un soin 2 en 1, l’idéal pour les femmes à l’emploi du temps chargé.

 

Le principe est simple, brosser son corps (avec une brosse en poils naturels), en commençant par les pieds et en remontant dans le sens de circulation du circuit lymphatique.

5. Le massage drainant

Le massage drainant, qui réunit des techniques empruntées au drainage lymphatique traditionnel, au massage californien pour la détente et est optimisé par des techniques de réflexologie et d’acupressure. Il dure environ 1h30 et est très efficace en cure.

 

Pour conclure :

 

Je vous ai présenté les méthodes principales pour stimuler le système lymphatique. Mais il ne faut pas oublier que d’autres facteurs, de notre quotidien, peuvent avoir une influence sur notre système immunitaire, comme l’alimentation, le manque de sommeil, le stress… Alors soyez également attentives aux petits gestes que vous pouvez faire chaque jour, si vous travaillez en position assise pensez à vous lever et à marcher un peu toutes les deux heures. Si vous avez mal aux jambes en fin de journée, vous pouvez vous allonger avec vos jambes tendues contre un mur quelques minutes, ou surélever les pieds de votre lit. Si vous êtes fatiguée et avez les jambes lourdes, finissez votre douche par un jet d’eau froide. Petit à petit en écoutant votre corps, celui-ci vous dira ce qui lui fait le plus de bien.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’en dégageant les toxines, on se sent mieux, on a plus d’énergie, on a donc naturellement plus envie de bouger, de bien manger … On se trouve dans un cercle vertueux dont on n’a plus aucune envie de sortir. Alors qu’attendez-vous, expérimentez vous-même ces techniques, et vous verrez les effets que cela vous procure.

A très bientôt

 

Défiler vers le haut