Le charbon végétal,

un concentré d’efficacité

 

Avant tout, je voudrais faire un point avec vous sur l’utilisation des compléments alimentaires. Si vous me suivez depuis un moment vous savez certainement que je ne mets pas en avant la consommation de ce type de produits. Je n’y suis pas pour autant opposée, je pense simplement que leur utilisation doit être ponctuelle et réfléchie.

 

C’est un marché !

 

Et c’est bien là le problème, certains laboratoires, certaines sociétés de distribution abusent des allégations santé de certains produits, ou de certaines plantes pour vendre. Ils surfent sur une tendance « la recherche de solutions naturelles ».

 

Nous sommes nombreux à souhaiter autre chose que des produits pharmaceutiques aux effets secondaires souvent indésirables pour soulager nos maux du quotidien. Mais n’oublions pas que la plupart des formules proviennent de recherche sur les plantes. Les traitements naturels n’en sont pas moins dangereux en cas de mauvaise utilisation. On parle beaucoup des huiles essentielles aujourd’hui mais beaucoup moins des risques liés à un usage inadapté ou aux mélanges.

 

Je suis contre les produits dit miraculeux, les allégations de santé non démontrées, la vente de produits qui ne sont pas nécessaires …

 

Je suis pour une utilisation raisonnable de certains produits naturels, fabriqués par des laboratoires respectant une véritable charte éthique. Il est vrai qu’aujourd’hui les aliments que nous mangeons ne sont plus aussi riches en nutriments en raison de l’appauvrissement des sols et parfois notre organisme à besoin d’un petit coup de pouce.

 

Voilà pour l’aparté, mais revenons en à nos moutons, plus précisément au charbon végétal. J’ai eu envie de vous en parler plus en détail, car c’est un produit connu, en tout cas de nom, mais pas souvent utilisé. C’est du moins ce que j’ai pu constater auprès de mes clientes.

 

 

Une solution naturelle à de nombreux problèmes

 

Le charbon végétal est un produit naturel utilisé depuis longtemps contre les empoisonnements, les intoxications mais aussi les problèmes digestifs. Aujourd’hui on l’utilise aussi bien dans le domaine de la santé que dans le domaine de la cosmétologie. C’est un produit très efficace et très polyvalent à avoir dans son armoire à pharmacie puisqu’il est indiqué :

 

  • immédiatement après une intoxication
  • pour accompagner une cure détox
  • comme régulateur du taux de cholestérol et/ou de triglycérides
  • pour soulager les diarrhées (attention il a un effet constipant), les ballonnements, les flatulences et donc aussi en cas de gastro entérite.
  • contre la mauvaise haleine
  • en cataplasme sur les piqures d’insectes (l’effet n’est pas démontré scientifiquement)
  • servir de colorant alimentaire (pour le fun !), si vous voulez faire un gâteau ou un pain bien noir !

 

 

De quoi est-il composé ?

 

En réalité sa composition est extrêmement simple, puisqu’il s’agit uniquement de carbone. Il est obtenu à partir de bois (de frêne ou de peuplier par exemple) ou de coques de noix de coco carbonisé. On considère d’ailleurs que le charbon végétal fait à partir de la noix de coco à un plus fort pouvoir d’absorption que les autres

 

Quelles sont les précautions d’emploi du charbon végétal actif ?

 

Comme pour tous les compléments alimentaires, je vous conseille de demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

Dans tous les cas quelques informations peuvent vous être utiles.

 

  • Une cure ne doit jamais dépasser 15 jours. Même si vous voyez parfois écrit qu’en dessous d’un certain dosage il n’y a pas d’effet néfaste pour la santé, gardez en mémoire que c’est un produit très puissant, il ne faudrait donc pas risquer d’absorber trop de vitamines, de sels minéraux ou autres qui vous sont très utiles.
  • Prenez le toujours avec un grand verre d’eau, que vous le preniez sous forme de poudre, en gélules ou en comprimés.
  • Il est fortement déconseillé en cas de constipation, aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans (sauf avis médical)
  • Il doit toujours être pris à 2 heures d’intervalle minimum de tout autre médicament, pilule, antihistaminique …
  • Il modifie la couleur des selles qui deviendront noires.

 

 

Comment choisir son charbon végétal ?

 

Charbon végétal, activé, voir super activé, avec des prix allant de 3 à 20 euros la boite, pas facile de s’y retrouver.

 

  • Il existe sous différentes formes :
    • En poudre : le plus pur, il peut être utilisé en usage interne ou externe. Il est efficace plus rapidement. Toutefois il ne se dissout pas dans l’eau, et le liquide devenant noir c’est assez peu engageant.
    • En comprimé : plus facile à avaler ou à croquer, il est mélangé à divers excipients pour le présenter de manière solide (saccharose, carbonate de calcium …)
    • En gélule : comme pour les comprimés c’est plus facile à avaler. Il faut tenir compte de la « capsule » et de sa composition, et du fait qu’elle devra être dissoute avant de libérer le produit. Ils sont sous ses 2 dernières formes préalablement dosées ce qui évite les risques de surdosage.
  • On le retrouve sous différentes appellations :
    • Charbon végétal activé ou actif (quasiment tous dans le commerce). Ce charbon est fabriqué en deux étapes. Dans un premier temps la carbonisation ou calcination, qui consiste à brûler la matière première (bois, coque de noix de coco) à très haute température et sans air. Puis dans un deuxième temps, l’activation, qui consiste à augmenter le pouvoir d’absorption en augmentant le nombre de pores ou de micro alvéoles. Pour y parvenir la matière préalablement obtenue va être brûlée à nouveau, à une température plus basse avec de l’air et de la vapeur sous pression.
    • Charbon végétal super activé. La deuxième étape est reconduite pour augmenter encore plus son pouvoir absorbant.
  • A savoir :
    • Il est rarement précisé de quelle origine provient le charbon dans la liste des ingrédients, si c’est le cas c’est donc un signe de qualité
    • Il n’existe pas de label reconnu permettant de certifier la qualité du charbon végétal, donc soyez vigilent et suivez vos habitudes. Assurez vous qu’il s’agisse bien d’un produit naturel, bio si vous le désirez, fabriqué en France si vous êtes locavore, et dans un emballage recyclable si vous y êtes sensibles.

 

 

Mon avis :

 

Vous l’avez compris, c’est un produit que j’affectionne beaucoup, ponctuellement. En tout cas j’en ai toujours dans mon armoire à pharmacie. Vous pouvez aussi en prendre un peu avant un repas riche ou arrosé, pour le réveillon par exemple. Cela ne dispense pas d’être attentif à sa consommation d’alcool mais ça peut être un petit plus.

 

En cas de problèmes digestifs récurrents, le psyllium blond est également très recommandé, faire un point sur votre alimentation peut également vous aider. En cas de besoin vous savez où me trouver.

 

 

 

 

 

 

Défiler vers le haut